Notre analyse sur la soirée Disney FanDaze, le 2 juin 2018 dans le Parc Walt Disney Studios | Disney Magical Blog

Notre analyse sur la soirée Disney FanDaze, le 2 juin 2018 dans le Parc Walt Disney Studios

Le samedi 2 juin 2018, Disneyland Paris organisait, pour la première fois, une soirée Disney FanDaze à l'intérieur du Parc Walt Disney Studios. Au programme, des surprises, des parades exclusives, des rencontres avec des personnages rares : sur le papier, la soirée était prometteuse !

Hélas, les couacs étaient nombreux, entre une communication loin d'être au top pour l'annonce de la soirée, des tarifs que beaucoup ont jugés prohibitifs, l'absence de remise Pass Annuel pour les séjours, privant une partie de ceux qui se considéraient fans, du merchandising soi-disant exclusif mais qui s'est retrouvé en vente libre la veille… cette soirée avait tout pour être un véritable fiasco, mais heureusement, le soir même, tout s'est bien déroulé : la météo était au rendez-vous, l'atmosphère était typiquement Disney et, au final, on a adoré notre soirée.

Venez avec nous revivre les meilleurs moments de cette soirée Disney FanDaze !

Le retrait des billets

Avant de pouvoir accéder à la soirée, il fallait aller à Disney Village pour récupérer son pin's, sa lanière, un bracelet et son ticket pour la soirée.

L'organisation était très fluide, en partie grâce au fait que peu de billets étaient vendus, par rapport à l'objectif que s'était fixé Disney. La scène était d'ailleurs un peu sur-réaliste, on pouvait facilement acceuillir, litéralement, cent fois plus de monde. Point positif, on se sentait un peu VIP à passer aussi vite pour récupérer ses précieux objets !

En attente pour la soirée

La soirée a commencé quelque peu avant l'ouverture des grilles : plusieurs heures avant 20 heures, certains faisaient déjà la queue devant le Parc pour s'assurer une belle place.

Disneyland Paris avait organisé une file pour ceux qui avaient réservés un package, plus courte et avec un accès prioritaire, et une autre file pour les visiteurs normaux ; celle-ci serpentait devant les caisses.

C'est une bonne idée de la part de Disney : ceux qui avaient payé un packages avaient déboursés une petite fortune, la chambre pour deux au Santa Fe était vendu près de 2 000€, il est tout à fait normal qu'ils en aient pour leur argent.

Nous n'avions qu'un billet normal pour la soirée, aussi nous étions dans la file la plus longue, mais heureusement c'est allé assez vite !

Peu avant 20 heures, et le lancement officiel de la soirée, les visiteurs étaient autorisés à rentrer sur le Parc.

L'accès était possible jusqu'à Production Courtyard, où une petite cérémonie de lancement allait avoir lieu sur la grande scène de Disney FanDaze.

Catherine Powell, accompagnée de Mickey et Minnie, en a profité pour donner quelques mots, et lancer officiellement cette belle soirée.

Le planning était un peu compliqué à comprendre, et il y avait beaucoup de choses : entre les conférences, dont la moitié était réservé à ceux qui avaient acheté un billet spécial en plus du billet de la soirée (ce n'était pas notre cas), les parades, les spectacles et les rencontres personnages, il était très difficile de faire le tour de tout ce qui était offert !

Une conférence avec Catherine Powell

Nous avons commencé notre soirée par une conférence avec Catherine Powell, l'actuelle PDG de notre destination.

Loin d'être une présidente dans sa tour de verre, Catherine Powell a pris le temps de discuter avec les plus grands fans et de prendre quelques selfies avant de retourner en backstage pour préparer sa conférence.

Celle-ci était présentée par Charlee Moss, une ancienne cast-member qui a travaillé au spectacle Moteurs, Actions : Stunt Show Spectacular, avant de devenir la première Miss SX du Championnat Supercross

Celle-ci était l'occasion pour elle de revenir sur son parcours au sein de Disneyland Paris, qui l'a propulsé, on l'a appris il y a peu, à une place de choix au sein de la Walt Disney Company : bientôt, elle chapeautera l'ensemble des Parcs du monde que possède directement la Walt Disney Company : Disneyland Paris, Walt Disney World et Disneyland, en Californie.

C'était également l'occasion pour elle de revenir sur les spécificités de notre destination Parisienne. Selon elle, nous avons les meilleurs décors, le plus beau château, les costumes les plus magiques, et notre dynamique est portée par un ensemble de soirées, comme la Disney FanDaze, mais également par des saisons adulés par les fans, comme la Saison de la Force qui a eu lieu cet hiver, ou encore la saison Pirates et Princesses qui vient de se terminer.

Et là, avouons-le, ce point nous intéresse fortement : nous avons adoré cette saison, et lorsque celle-ci se terminait, et qu'une rumeur indiquait qu'il serait possible qu'elle ne soit pas reconduite, nous avons immédiatement lancé une pétition. Grâce à vous, nous avons atteint près de 750 signatures, et nous avons été entendu.

En effet, Catherine Powell s'est dite émue du retour fait par les fans pour cette saison, et a pu l'annoncer : pas de toutes, le Festival Pirates et Princesses Disney devra revenir !

La conférence a été également l'occasion de faire des annonces sur le prochain spectacle du Roi Lion qui aura lieu au nouveau Chaparral Theater, ou encore le plan d'extension à deux milliards pour le Parc Walt Disney Studios.

Oh, ma chère Ortensia !

Petit spectacle joué sur Hollywood Boulevard, Oh, ma chère Ortensia ! était une belle surprise, et à plus d'un titre. Déjà, c'était la première apparition dans un Parc Disney de Ortensia, la compagne de Oswald.

Mais c'était également un vibrant hommage aux débuts de Walt Disney, et un retour dans l'Amérique des années 30.

Musiques, ambiance, danseurs, on ne pouvait pas être en 2018 dans ce spectacle, qui nous a laissé un très beau souvenir.

Le Challenge d'Oswald en chansons

Petite animation sans prétention, mais au cours de laquelle on passe un bon moment, Le Challenge d'Oswald en chansons se déroule dans Animagique Théatre. C'est l'occasion pour toute la foule (et la salle était bien pleine, en partie grâce aux annonces effectuées dans le Parc) de chanter à tue-tête nos chansons préférées, façon karaoke : les paroles défilent sur l'écran, et c'est parti pour le concert !

Des chanteurs Disney sont présents sur scène, au côté de Oswald et Ortensia, pour nous accompagner sur une sélection de chansons Disney.

Tout à coup, surprise : quatre personnes, tirées au sort, vont avoir le plaisir de chanter sur scène. À l'entrée dans la salle, on nous avait donné des papiers avec des numéros, et aussi des télécommandes pour pouvoir effectuer un vote.

Petite clameur dans la salle, certains regrettaient de ne pas avoir été choisi, quand d'autres étaient soulagés, et vient le moment où, tour à tour, ces quatre invités ont pu chanter sur la scène, sous les encouragements du public bien entendu ! À la fin de leur prestation, une dizaine de secondes où tout le monde devait voter, en appuyant, autant de fois qu'il le souhaitait, sur une des quatre touches de sa télécommande.

Au final, nous avons passé un agréable moment ! Certains dans la salle ont regretté que toutes les chansons étaient présentées en anglais, et aucune en français. Honnêtement, nous avons trouvé cette critique assez injustifiée, tant le public français était ultra-minoritaire ce soir là. Et, de toutes façons, parmi les fans, nombreux connaissaient déjà les chansons par cœur, rien n'interdisait de chanter dans la langue de son choix (on ne dira pas qu'on ne l'a pas fait).

Max en concert, à vous rendre Dingo !

Très beau spectacle organisé sur la scène centrale, Max en concert, à vous rendre Dingo ! était l'occasion de passer quelques minutes avec des personnages Disney que l'on trouve rarement mis en avant dans un spectacle.

Bien entendu, comme dans tous les spectacles Disney qui se mérite, des invités étaient présents. Nous avons pris plaisir à retrouver les personnages de Zootopie.

Danse avec la Bande à Picsou en Parade !

Trois fois dans la soirée, Picsou et ses amis nous ont régalé dans une parade énergique : Danse avec la Bande à Picsou en Parade !

Évidemment, il y a un agenda pour Disney, avec le retour sur Disney Chanel de la série DuckTales. Mais tant mieux pour nous, car on adore ces personnages, et cette parade était sous le rythme de la dépense en calories !

Le Parc a réutilisé les tricycles de la précédente saison d'Halloween, qui avaient été assez mal accueillis par les fans.

Certes, cette parade n'était peut-être pas la plus aboutie, et n'est clairement pas au niveau d'une parade comme Disney Stars on Parade, mais dont on se doute que l'investissement par Disney était sans aucune mesure avec Danse avec la Bande à Picsou en Parade, mais au final, avec cette parade, on ne peut que danser sur la musique, passer du bon temps. Oui, on pourrait être exigeants et demander des costumes plus détaillés, des chars plus majestueux… mais au final, pour une parade qu'on ne va voir qu'une soirée, est-ce bien raisonnable ? Alors oui, on a aimé cette parade, même si elle ne paye pas de mine. On l'avoue, on l'a même revue une deuxième fois !

L'au-revoir surprise

À la fin de la soirée, sur la route de la Parade, Disneyland Paris a fait les choses en grand : des dizaines de personnages ont défilé devant nous, sur la musique de Disney FanDaze, qui est un remix qui sample notamment Mickey Mouse March, une musique de l'émission emblématique The Mickey Mouse Club, qui était diffusée sur ABC entre 1955 et 1959.

Certains ont comparé cette parade avec la parade qui avait marqué les vingt-cinq ans du Parc Disneyland, où énormément de personnages rares avaient fait leur sortie, juste pour l'occasion.

Effectivement, on a retrouvé une certaine magie à voir autant de monde, autant de références à des Disney, certains récents et d'autres plus vieux. C'est typiquement le genre de magie qui ne peut venir que de Disney, et cette parade de fin avait toute sa place. Une très belle façon de dire au revoir !

Rencontres personnages

Répartis dans le Parc, plusieurs spots de rencontres permettaient de voir ses personnages favoris.

Avant la soirée, le Parc avait prévenu que les photos seraient limités à deux par personne et une photo par photographe PhotoPass. Nous avions peur que cela soit un peu strict et ne casse le rêve d'une rencontre en chair et en os avec les personnages, mais au final, ça c'est bien passé : les personnages prenaient leur temps, et ne comptaient pas vraiment les photos.

Cerise sur le gâteau, lorsque les personnages avaient terminé leur créneau, ils restaient sans visiteurs quelque minutes sur le photolocation, pour permettre aux fans qui étaient restés devant d'immortaliser une dernière photo avec eux. Pour ceux qui aiment prendre des photos avec les personnages seuls, c'était assurément un très bon moment !

En plus des personnages présents sur le plan, il y avait également des rencontres avec des personages qui n'étaient pas prévus, comme ici Roger Rabbit et Eddie Valiant.

Seul vrai point faible de la soirée, l'organisation en deux sessions, avec un gros break au milieu : il était quasiment nécessaire de venir aux rencontres au début du créneau, car sinon, celui-ci était rempli, et on ne pouvait plus accéder aux personnages. De plus, sur les réseaux sociaux, nombreux sont les fans qui ont été déçus de ne pas pouvoir participer aux deuxième créneau, car les files étaient déjà pleines lorsque celui-ci a commencé.

D'ailleurs, il y avait une rencontre avec personnages qui était quasiment impossible à faire : Sur les pas des Héros et Méchants Disney, devant Studio Tram Tour. Il y avait tellement de monde que Disney a donné des tickets à ceux qui n'avaient pas pu faire la première session, pour qu'ils puissent revenir à la deuxième, ce qui a conduit au fait que très peu de visiteurs qui n'avaient pas été présents à la première session ont pu faire la deuxième.

Merchandising

Une des promesses de la soirée était de permettre à ceux qui y participaient d'acheter des produits exclusifs.

Hélas, devant le peu d'enthousiasme des visiteurs à remplir la soirée, Disney a mis des articles en vente dès la veille de la soirée. On imagine que l'objectif était de faire une opération de communication autour de Disney FanDaze, mais hélas, cela a été rudement acceuilli par ceux qui avaient acheté leur billet pour la soirée, et qui se sont sentis lésés. Et cela d'autant que certains articles se sont retrouvés déjà intégralement vendus avant le début de la soirée, comme les casquettes. Pour preuve, la boutique New Century Notions – Flora's Unique Boutique était bien achalandée la veille de la soirée.

Officiellement, Disneyland Paris a indiqué que le merchandising était en vente la veille pour permettre à ceux qui avaient acheté des prestations complémentaires de commencer à profiter des produits. Soyons francs, l'excuse ne tient pas : ces personnes là participaient de toute façon à la soirée, elles étaient tout au plus quelque dizaines, à comparer aux milliers de visiteurs qui ont pu acheter des articles sans avoir de billet pour la soirée.

En plus du merchandising, des pin's étaient également en vente à la boutique Chez Marianne. Cinq pin's étaient proposés, et chaque visiteur avait le droit d'en acheter deux : il fallait donc être au moins trois pour pouvoir acheter, en groupe, toute la collection.

Une tombola

Un très beau cadeau était en jeu pour cette soirée : une nuit dans la plus belle suite du Disneyland Hotel, la Sleeping Beauty Suite. Pour participer, il fallait mettre un coupon dans une urne.

Afin d'éviter que certains petits malins ne votent plusieurs fois, il fallait montrer son billet pour mettre son nom dans l'urne. Celui-ci était alors composté, et on avait le droit de jouer (une fois !)

Animations sur le Parc

En plus de tous les spectacles, parades et rencontres, il y avait également de nombreuses surprises pendant toute la soirée, comme un petit spectacle organisé sur la Place de Paris, un concert de piano à Studio 1 pendant la soirée, ou encore un petit concert de chansons Disney en live lors de l'ouverture de la soirée.

Il y avait également des surprises moins musicales, comme cette armée d'appareil photos humains, qui avaient un grand sourire communicatif. Pas de jaloux, même si le Parc utilise exclusivement du matériel Nikon, c'est bien toutes les marques qui étaient représentés.

L'attente aux attractions

Comme souvent lors des soirées spéciales, l'attente était quasi nulle dans toutes les attractions, y compris les plus populaires, comme Crush's Coaster ou The Twilight Zone Tower of Terror

On ne vous recommendera pas de passer toute votre soirée dans les attractions, mais c'est vrai que cela serait dommage de passer à côté du plaisir de se faire son attraction préférée sans avoir à faire une heure de queue !

La restauration

Pendant la soirée, le restaurant En coulisses est resté ouvert jusqu'à 1 H. Hélas, si Disney a bientôt annoncé qu'il serait possible de réserver et commander ses plats sur internet, ce n'était pas encore possible lors de cette soirée. De plus, les files étaient assez conséquentes, car toutes les caisses n'étaient pas ouvertes. Vu le prix de la soirée, et le fait qu'il s'agit du seul restaurant ouvert, c'est assez inacceptable : on se serait attendu à mieux.

Pour ceux qui n'avaient pas une grosse faim, ou qui n'avaient pas le courage d'attendre, les carts de Studio Catering sont également restés ouverts. Ils proposaient un cupcake exclusif, à 5,99 €. Malheureusement, celui-ci a connu beaucoup de succès, ou Disneyland Paris n'en avait pas prévu assez (ou vous laisse choisir), et il était sold-out assez vite.

En conclusion : une copie à revoir, des très mauvaises idées à jeter, et des très bonnes idées à garder

On a essayé de noter sur une note toutes les idées de cette première FanDaze, de manière à pouvoir résumer facilement ce qui a marché, et ce qui n'a pas marché.

Incontestablement, on a passé une très bonne soirée, mais celle-ci aurait pu être exceptionnelle si Disney n'avait pas commis erreur sur erreur… pour en pas dire, bourde sur bourde.

Soigner la présentation de la prochaine soirée

Disneyland Paris n'a pas directement présenté le concept. À la place, ils ont mené une opération de teasing, en invitant leurs sites partenaires à une soirée où une partie du concept était présentée. À leur tour, ceux-ci ont essayé de communiquer sur la soirée, mais ils n'avaient pas connaissance des prix ou de l'ensemble des prestations : résultat, le concept était flou, et est resté trop flou trop longtemps.

Pour la prochaine soirée, on voudrait que Disney reprenne en main la communication, et dévoile dès le début le concept en entier. Cela ne veut pas dire qu'il ne faut pas qu'il y ait de surprises, juste qu'il ne faut que tout le monde puisse à peu près se projeter.

Proposer des remises Pass Annuel sur les packages

Rétrospectivement, on comprend pourquoi la première chose vendue fut des packages avec hôtel et soirée : la plupart des invités étaient étrangers, et il ne serait pas étonnant que beaucoup ne possèdent pas de Pass Annuel.

Néanmoins, on pense que, là encore que le message est brouillé : beaucoup qui avaient des Pass Annuel se sentaient fans, et se sont sentis aussitôt exclus par l'absence de remises.

Pour la prochaine soirée, on voudrait que Disney offre des remises Pass Annuel sur tous les produits. On pourrait même imaginer que ceux qui possèdent un Pass Annuel dans un autre Parc Disney puissent également profiter de réductions : après tout, un fan Disney, n'est-ce pas universel ?

Soigner le merchandising exclusif

On peut promettre du merchandising exclusif, mais dans ce cas, il doit être exclusif.

Cela nous paraît tellement logique que nous ne voyons rien à élaborer dans cette idée.

Pour la prochaine soirée, on voudrait que Disney respecte ses promesses.

Mieux organiser le planning des rencontres personnages

Les rencontres personnages avaient un break entre 22 H et 23 H 30. On comprend bien sûr les raisons de personnel qui ont conduit à faire ça, entre les pauses et la logistique que demande autant de personnel.

Pour autant, en tant que visiteur, cela nous paraît difficile d'organiser notre soirée en fonction de contraintes légales liés à l'organisation du travail, d'autant que la présence de personnages rares crée une certaine frustration.

S'il faut deux fois plus de casts members pour avoir des rencontres en personnages en continu, alors on voudrait qu'il y ait deux fois plus de cast members. Si cela devait coûter un peu plus cher, alors on voudrait payer un peu plus cher. Cette pause, c'est tellement incommodant : une heure trente pendant laquelle beaucoup de monde tourne en rond, va au même endroit (comme se ruer à Studio 1 pour aller manger).

Ce n'était pas notre cas, mais cela a été un vrai problème pour ceux qui étaient venus spécialement pour voir certains personnages. Le fait de ne pas pouvoir rencontrer son personnage favori car la file est déjà remplie avant même que le personnage ne soit là ne peut que créer de la frustration, et détruit totalement le rapport qualité prix de la soirée.

À notre sens, c'est une vraie erreur tactique : la prochaine fois, ces visiteurs seront-ils prêts à mettre près d'une centaine d'euros dans une soirée, sans avoir l'assurance de pouvoir repartir avec la photo tant convoitée ?

Pour la prochaine soirée, on voudrait que Disney staffe mieux les personnages et accompagnateurs, de manière à proposer des rencontres en continu.

On a aimé les spectacles

On l'a vu, les spectacles ne se distinguaient pas forcément par un investissement financier tonitruent. Cela dit, pour nous, le juste niveau était atteint : sans prétentions, mais pas sans qualités, on a adoré ce petit vent de fraîcheur.

Pour la prochaine soirée, on voudrait de nouveau des spectacles exclusifs avec des personnages rares.

À quand la prochaine soirée ? Et où ?

Pendant la conférence, Catherine Powell indiquait qu'elle comptait sur le succès de soirées, comme Disney FanDaze, pour faire rayonner Disneyland Paris. Était-elle en train de pointer du doigt un éventuel retour de Disney FanDaze chez nous ?

Dans le même temps, des blogueurs US parmi les plus influents dans le monde Disney ont été invités par Disneyland Paris un week-end entier, à profiter des deux parcs mais également de la soirée Disney FanDaze, en mode VIP.

La question peut légitimement se poser : avec ses nouvelles responsabilités, à la tête de notre destination, mais également de Walt Disney World et de Disneyland, cette soirée était-elle une façon de tendre la main pour exporter le concept ?

En effet, si le public étranger a répondu présent, le public francophone l'a malheureusement boudé. Les raisons sont culturelles : il semblerait que ce n'est pas encore dans notre mentalité que de dépenser beaucoup d'argent pour un produit Disney, alors que les autres pays ont, semble-t-il, un budget plus large à consacrer à cette marque.

La question peut se résumer alors de cette façon : l'apport de public étranger est-elle suffisant pour que cette soirée soit rentable ? Ce qui est sûr, c'est que la Direction du Parc est à l'affût de trouver des concepts pour dynamiser le taux d'occupation des hôtels et la dépense des visiteurs.

Le succès de cette première édition sera-t-il suffisant pour ramener plus de monde à une suite ? Si la réponse est oui, alors il y aura une prochaine édition chez nous. Si non, un autre parc pourra-t-il prendre la suite ? Le nom de Walt Disney World revient souvent, mais ça serait du jamais vu qu'une soirée se déplace d'un parc à l'autre. Si ce n'est pas possible, alors on peut craindre que le concept de Disney FanDaze ne s'éteigne : tant pis alors pour le sous-titre de soirée inaugurale dont était affublé notre édition.

Quoi qu'il en soit, si la soirée devait revenir chez nous, de notre côté, on garde la main sur le porte-monnaie.

Car oui, contre toutes attentes, on a finalement bien aimé Disney FanDaze. Et si elle devait revenir chez nous, pourquoi pas dans le Parc Disneyland, pour changer une peu ?

Un petit mot pour terminer : nous sommes un #blogindépendant

Conformément à la charte d'indépendance de ce blog, voici quelques précisions quant à la manière dont cet article a pu être rédigé.

Les auteurs de ce blog ont une activité salariée et ont payé sur leurs fonds propres toutes les dépenses, ce qui inclue leur pass annuel, billet d'entrée à la soirée, et repas sur place. Aucun employé Disney n'a participé à l'élaboration de cet article, et les auteurs n'en ont tiré aucune compensation.