Soirée de Gala : la Tour de la Terreur fête ses dix ans, le Parc organise une soirée pour les détenteurs de PA Infinity | Disney Magical Blog

Soirée de Gala : la Tour de la Terreur fête ses dix ans, le Parc organise une soirée pour les détenteurs de PA Infinity

Le 22 décembre 2007, l'attraction The Twilight Zone Tower of Terror ouvrait ses portes dans le Parc Walt Disney Studios. À l'occasion de son dixième anniversaire (à quelques jours près), Disney a organisé une soirée spéciale, payante, et réservée aux détenteurs de Pass Annuel Infinity.

C'était aussi l'occasion de profiter, une dernière fois avant quelque mois, de la Tour de la Terreur visuellement intacte. En effet, une grosse période de réhabilitation de plusieurs mois va bientôt débuter, pendant laquelle l'attraction restera, certes, ouverte, mais bâchée, afin de rénover les façades du bâtiment, qui, avec le temps, ont eu la fâcheuse tendance à se dégrader (des filets avaient d'ailleurs fait leur apparition il y a quelques années, pour éviter que des « bouts » ne tombent sur des visiteurs).

Ce jour là, le parc fermait à 18 H pour les visiteurs normaux. Les grilles ouvraient à nouveau à 20 H 30 pour laisser entrer le public restreint qui avait ses places pour la soirée. En effet, Disneyland Paris avait fait un double choix : la soirée était payante, au prix de 39 €[1], et réservée aux détenteurs de Pass Annuel Infinity[2]. De plus, Disney communiquait en off sur le fait que les places étaient limités à un très petit nombre[3]. Dans la pratique, cela était davantage un coup marketing qu'une nécessité, car des places restaient disponibles à la vente jusqu'à quelque jours avant l'événement. Gageons que cela changera à la prochaine soirée du même genre, car il faut l'avouer, celle-ci a été organisée d'une main de chef par Disneyland Paris !

On vous amène dans cette soirée de gala, et on vous fait découvrir tout les événements qui se sont passés lors de ce fabuleux anniversaire.

L'entrée dans Studio 1

Tout commença à l'ouverture des grilles et à notre entrée dans Studio 1. Le Parc remettait à chaque visiteur un ToT bag[4], contenant un exemplaire cartonné avec l'invitation officielle de la soirée, ainsi que le programme des festivités.

Ensuite, une fois de l'autre côté du bâtiment, les visiteurs, qui pour certains étaient alléchés par l'idée de pouvoir immédiatement se rendre dans l'une des attractions du parc, avaient la surprise d'être conviés devant Production Courtyard, seul endroit accessible. En effet, un spectacle allait avoir lieu, et celui-ci allait lancer les festivités.

Flashbash : nous fêtons les 15 ans du Parc Disneyland

En mapping sur la Tour de la Terreur, un visuel nous plonge immédiatement dans le passé : on reconnaît le 15 caractéristique de celui qui accompagnait le quinzième anniversaire du Parc. En effet, c'est à ce moment là que l'attraction avait été dévoilée.

Nous patientons quelque dizaines de minutes, sous des airs de charleston et de fausses publicités vintage, vantant par exemple le tout dernier téléviseur noir et blanc de petite taille à prix prohibitifs, le temps que tous les visiteurs de la soirée n'arrivent, puis le spectacle démarre.

La bande-son nous accompagne dans un voyage, encore plus vers le passé. Des comédiens, habillés en costume d'époque, se rejoignent de part et d'autre devant la scène. Des bus, ceux habituellement utilisés dans l'autre parc pour Main Street Vehicles accompagnent certains résidents de l'hôtel, et renforcent l'illusion que nous sommes revenus à l'âge d'or d'Hollywood.

Les résidents de l'hôtel arrivent de part et d'autre. Dans l'histoire de la Tour de la Terreur, les événements lugubres se déroulent le soir d'Halloween. Nul ne doute que ce soir est possiblement un soir plutôt chargé, l'hôtel étant probablement complet.

Peu à peu, les résidents quittent Production Courtyard pour se rendre au loin vers l'entrée de l'hôtel, et le mapping sur la tour nous dévoile ce qui leur arrive : par une nuit d'orage, quelque chose allait se produire, qui allait amener les résidents du Hollywood Tower Hotel vers la quatrième dimension.

Le spectacle continue, et le temps avance progressivement pour revenir peu à peu en 2018.

Le renouveau du Hollywood Tower Hotel

Un nouveau management a pris place au sein de l'hôtel, et la séquence se termine par une projection d'un groom sur la Tour, qui est devenue une cabine d'un de ces fameux ascenseurs de service qu'il nous est donné d'utiliser dans l'attraction.

Celui-ci nous invite à revenir dans le nouveau Hollywood Tower Hotel, profiter de la nouvelle direction, et du charme disruptif de celui-ci. Les résidents que l'on avait vu tout à l'heure reviennent alors, cette fois-ci dans un look totalement différent, et totalement issu de la quatrième dimension.

Les résidents invitent alors les visiteurs à les suivre, ce qui marque le début de la soirée et la fin du spectacle. Nous décidons de les rejoindre, et nous dirigeons vers l'attraction. Des fumigènes rendent l'atmosphère spéciale, il faut faire attention à ne pas trébucher : il y a des passe-câble au sol pour les installations de la soirée, et avec les fumigènes on ne voit rien, de plus dans les couloirs extérieurs de l'attraction, certaines barrières n'étaient pas ouvertes, ce qui était quand même assez dangereux dans la nuit noire et enfumée.

À l'intérieur de l'attraction, des comédiens sont présents dans chaque salle. Dans le lobby, un monsieur très concentré, qui attend sûrement sa moitié ou des amis.

Nous patientons ensuite devant les portes de la bibliothèque, à l'intérieur de laquelle un autre monsieur, l'air agard, semblait être là depuis un temps infini.

Dans la chaufferie, des techniciens réparaient, à leur façon, les installations défaillantes de l'hôtel. Précisons que les techniques de réparation consistaient à taper avec des chaînes en fer sur les éléments métalliques afin de leur redonner une deuxième vie. Probablement une technique de pointe en usage dans la quatrième dimension, nous ne saurons vous indiquer avec précision si les mêmes méthodes fonctionnent pour vos réparations du quotidien dans notre dimension à nous.

Une soubrette était également présente pour nettoyer ce qu'on lui avait demandé de nettoyer (une chose est sûre, ce n'était pas les toiles d'araignée). Très consciencieuse, elle est restée jusqu'à l'embarquement dans l'ascenseur de service pour s'assurer que le travail était bien fait. C'est très honorable pour la nouvelle équipe du Hollywood Tower Hotel et on remercie bien entendu sa direction pour tous ses efforts pour prendre soin de nous.

L'attraction en elle-même s'est déroulée comme d'habitude. Un petit point négatif : jusqu'à présent, nous étions bien plongé dans l'univers d'Hollywood, avec des (fausses) publicités en anglais, notre pre-show était également en anglais. Dommage pour l'attraction, nous avons réalisé celle-ci en français[5]. Nous aurions apprécié avoir une continuité d'immersion et vivre l'expérience en anglais, cela étant un choix déjà prévu et que les opérateurs peuvent activer sur demande[6].

La clé de la sortie, l'autre face terrifiante de cet hôtel

Vient ensuite le moment de se rendre vers la sortie, et de constater que la boutique de l'hôtel est un point de rencontre important pour cette soirée. En effet, à l'occasion de la soirée de gala, et uniquement ce soir, le Parc a mis en vente un produit dérivé exclusif, à quantité limité : une clé du Hollywood Tower Hotel, à 19,99€, qui possède une inscription avec le numéro de série.

Nous avons fait le choix de ne pas faire la queue pour acquérir cet objet, et nous pourrons pas vous raconter personnellement le calvaire que ceux qui ont voulu repartir avec ont subi, mais pouvons toutefois vous dire que cela a été le point noir de la soirée.

Disney n'a pas réussi à anticiper à quel point les gens voudraient acheter leur clé. Pour tout vous dire, la boutique était clairement impratiquable. Il était très difficile de sortir, même sans rien acheter, tellement la foule était compacte et massée à l'intérieur.

Disneyland Paris, s'il vous plaît, ne refaites plus jamais cette erreur. Ce n'est pas notre cas mais n'oubliez pas que certains de vos fans sont agoraphobes et que ce n'est clairement pas une façon de gérer vos flux de visiteurs que de les laisser s'entasser dans une boutique. De plus, nous espérons que les règles en matière de nombre maximal de visiteurs dans un lieu fermé était respectés, ce dont nous émettons un petit doute, eu égard au fait que chaque mètre carré ou presque était occupé par plusieurs personnes. Que se serait-il passé s'il y avait eu un accident, la Tour de la Terreur aurait-elle du être prise au sens littéral ? N'oubliez pas que vous avez une équipe dédiée, Guest Flow, qui savent gérer avec brio, et en toute sécurité, les flux de visiteurs. La prochaine fois que vous mettez en vente du merchandising exclusif, n'oubliez pas de faire appel à leur service pour sécuriser la vente !

Notez que nous sommes revenus un peu plus tard dans la soirée. Nous souhaitons ne pas rentrer dans les détails mais pouvons vous partager cette photo, qui montre la foule, toujours aussi compacte, mais cette fois-ci à l'extérieur.

Les 1929 exemplaires de la clé n'ayant pas trouvé preneur, le Parc vendra à tous les visiteurs qui le souhaitent les clés restantes dès le lendemain, à un tarif légèrement plus élevé (24,99 €). Certains fans ont été déçus par le fait que la clé était présentée par certains blogs comme étant exclusive à la soirée, cela dit Disney n'a jamais communiqué de la sorte, et nous préférons que toutes les clés soient mis en vente, cela permet de limiter les pressions inflationnistes qui pourraient encourager ceux qui veulent faire ce genre de soirée pour le simple gain de revendre le merchandising plus cher sur internet, plutôt que par passion pour ce que le Parc propose.

Direction les autres attractions du parc

Si la Tour de la Terreur était l'attraction à faire pendant cette soirée, il y avait également d'autres attractions ouvertes ce soir là. La chance, pour tous les visiteurs présents à cette soirée, était que l'attente était quasiment nulle partout.

Pour vous donner une idée, la queue à Crush's Coaster commençait au niveau du tourniquet, juste avant le quai de loading. Il était parfaitement envisageable de refaire l'attraction plusieurs fois de suite, sans attente, pour ceux qui le souhaitaient.

Deux attractions étaient sur le thème de la quatrième dimension ce soir : Rock' N'Roller Coaster ne diffusait plus Aerosmith, mais un remix du générique de la série. Les lumières étaient également en mode stroboscopiques.

De son côté, Toy Soldiers Parachute Drop proposait un parcours un peu différent, plus long, et sans la plupart des interactions sonores. Il nous a semblé, et l'avis semble partagé sur Twitter[7], que nous restions de plus davantage longtemps tout en haut, avant de redescendre.

Les transports en communs arrivent dans le Parc

Pour se déplacer de Production Courtyard à Toon Studios, le Parc permettait également de se déplacer en utilisant le bus à impériale. Très bonne idée, dans le thème de la soirée, en de plus, ce bus est incontestablement notre préféré parmi la troupe de ceux de Main Street Vehicles, son attraction d'origine.

Une photolocation, des comédiens, de quoi boire et manger…

Une photolocation avec, en backdrop, la Tour de la Terreur était proposée à ceux qui voulaient immortaliser l'instant de leur visite dans la quatrième dimension.

À plusieurs endroits, des comédiens, issus des résidents du petit spectacle introductif à la soirée, étaient présents dans le Parc, et interagissaient avec les visiteurs.

Pendant toute la soirée, le restaurant En coulisses est resté ouvert, et permettait à quiconque le souhaitait de se désaltérer ou de casser la croûte.

La scène de spectacle devant la Tour était également utilisée pour un DJ set avec projections sur l'attraction, mais pour être honnête, celle-ci n'attirait pas trop de visiteurs.

En conclusion : une belle soirée, on en redemande !

Si on devait ne dire qu'un mot pour décrire notre sentiment au sortir de cet événement : on a adoré !

La thématisation poussée du parc, les comédiens, le spectacle sur la Tour, tout cela n'était pas sans rappeler un niveau de détail dans l'immersion que l'on avait connu il y a quelques années, à l'époque des feu soirées Terrorific Night, qui, à l'époque, étaient réservés au plus de douze ans, et se déroulaient dans le même parc au moment d'Halloween.

Incontestablement, le rapport qualité prix est présent. Nous avons ressenti un réel engouement chez ceux avec qui nous en avons discuté, et il y a fort à parier que les prochaines soirées Pass Annuel connaissent un succès plus important au moment de leur pré-vente. À notre avis, il ne faudra pas tarder avant d'acheter ses places !

Pour Disneyland Paris, cette soirée était également un moyen de jauger l'intérêt du public. Un formulaire doit être envoyé par email à ceux qui y ont participé, afin de pouvoir avoir un retour d'expérience.

Si certains peuvent craindre que des événements, auparavant gratuits, comme les avant-première lors de nouvelles attractions ou de leur réhabilitation, ne deviennent payants, on peut tout de même objecter que la prestation entre ces événements gratuits et la soirée payante à laquelle nous avons participé n'ont rien à voir. Tout ce que nous avons vécu ce soir a un coût, et nous ne sommes même pas sûr que le prix du billet suffise à rentabiliser ce qui nous a été proposé.

Quelque part, ces soirées sont également un moyen marketing pour Disney de montrer que, à Disneyland Paris, des choses se passent. Pour la Walt Disney Company, c'est aussi un moyen de montrer que la destination française est un complexe Disney à part entière.

La prochaine soirée début juillet, pour fêter les super-héros

Dimanche, Disneyland Paris a envoyé un email pour dévoiler la prochaine soirée, qui aura lieu début juillet, pour célébrer les super-héros.

Si la date exacte n'est pas encore annoncée, cette soirée devrait être ouverte au PA Infinity et MagicPlus. Vu le succès de cette première, on a hâte de découvrir ce que Disney nous propose pour la suite !

Un petit mot pour terminer : nous sommes un #blogindépendant

Conformément à la charte d'indépendance de ce blog, voici quelques précisions quant à la manière dont cet article a pu être rédigé.

Les auteurs de ce blog ont une activité salariée et ont acheté sur leurs fonds propres leurs passeports annuels et leurs billet d'accès à cette soirée. Aucun employé Disney n'a participé à l'élaboration de cet article, et les auteurs n'en ont tiré aucune compensation.


  1. Selon le point de vue, ce prix incluait, forcément, la remise Pass Annuel (car tous les visiteurs avaient un Pass Annuel), ou bien il n'y avait pas de remises Pass Annuel. On vous laisse choisir l'interprétation que vous préférez, mais une chose est sûre : il n'y avait aucune remise appliquée au tarif public annoncé.

  2. Un double contrôle des billets d'entrée ainsi que du Pass Annuel était réalisé avant l'accès aux files d'entrée du Parc, afin d'empêcher la revente de billets par des titulaires de PA Infinity.

  3. Personne ne semblait d'accord sur le nombre en question. Dommage que 1929 n'ait pas été le nombre communiqué officiellement, en référence à l'année d'ouverture de l'hôtel, dix ans avant les faits tragiques que l'on connaît dans l'attraction.

  4. Vous l'avez ? Pas sûr qu'ils aient pensé au calembour, pourtant excellent, ou si c'était tellement évident qu'ils se sont dit qu'il était inutile d'insister.

  5. Nous avons utilisé la bibliothèque de droite, et l'ascenseur du milieu, dans la salle de chargement du bas. Peut-être que d'autres combinaisons offraient un choix de langue différent.

  6. Le Parc utilise régulièrement des shows en anglais lorsque l'affluence du jour est plus étrangère que la moyenne.

  7. Coucou Happ'ines !